« Miguel Serdoura, the new prince of the lute. » Ernst Van Bek, Classiquenews.com, 2011, France

Miguel Yisrael signs two representation agreements for the USA, Canada, China and Japan

Entretien à propos du programme "Austria 1676" par Adrien De Vries. www.classiquenews.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Concert événement

Miguel Yisrael, Luth baroque

Paris, vendredi 11 novembre 2011 à 21h

Eglise Saint-Merry

Programme "Austria 1676"

Musique baroque autrichienne: Wolff Jacob Lauffensteiner (1676-1754)et Johann Georg Weichenberger (1676-1740)

 

En quoi ce nouveau programme prolonge-t-il ou complète-t-il votre précédent récital dédié à la Cour de Bayreuth?

La Court de Bayreuth est caractérisée par la mise en valeur de la musique dite "Galante" pour le luth baroque à 13 rangs.

Le programme de ce nouveau disque est écrit pour le luth baroque à 11 rangs. C'est un répertoire qui, malgré le fait qu'il est déjà écrit pendant le 18 siècle, est encore fortement influencé par la musique française. Des influences de compositeurs comme Robert de Visée s'y précisent comme c'est le cas du style purement baroque qui caractérise la musique de Silvius Léopold Weiss, en terre germanique. Mais, et particulièrement chez Weischenberger, l'influence du style Galant est déjà très présent. Nous sommes donc en présence d'une école Autrichienne, différente des écoles Allemandes et Françaises, mais inspirée par les deux à la fois.

 

Pouvez-vous définir en quelques mots le style des deux compositeurs que vous jouez? Quelles qualités particulières du luth mettent ils en avant?

Ce qui me vient immédiatement à l'esprit, c'est la capacité de ces deux compositeurs à imposer autant d'idées, de phrases musicales, en à peine quelques mesures.

Lauffensteinner, malgré son influence française (notamment dans le Tombeau de la Partita en do mineur) est très proche du style Weissien (d'ailleurs, beaucoup de ses pièces furent attribuées à Weiss). Il développe un style cantabile proche de l'opéra italien. Weichenberger, de son côté, a un style très particulier qui serait entre la musique rhétorique française de Denis Gautier et le style galant de Falckenhagen. Mais il a écrit des pièces qui furent pendant longtemps attribués à Weiss.

 

Quelles sont les caractéristiques du luth que vous jouez pour ce concert?

C'est un luth à 11 rangs, dit luth français. Contrairement au luth à 13 choeurs, il est un peu plus petit et son son est plus rond et profond. Dans mon cas, mes luths 13 choeurs sont en réalité des luths 11 choeurs transformés en 13 (rajout de 2 cordes doubles supplémentaires). Nous savons que ce fut la démarche des luthistes du XVIIIème siècle qui cherchaient une sonorité plus ronde et douce pour le répertoire solo. Le luth 13c est construit avec un autre sorte de barrage qui se veut une imitation du son du clavecin, plus métalique et brillant. Cette sorte de luth sont indiqué pour le répertoire de chambre, à mon avis.

Donc, au XVIIIème siècle, nous pouvons avoir des oeuvres écrites pour des luths à 11c ou 13c. La musique autrichienne évoquée ainsi par les deux compositeurs, malgré le fait que le 13c était deja très à la mode, est toujours écrite pour le 11c. Cela montre aussi la particularité de leur musique, à la fois tournée vers la tradition (musique française du XVIIe) et vers l'avenir (musique Galante de la deuxième moitié du XVIIIe).

* * *

Elève d'Hopkinson Smith, le luthiste Miguel Yisrael joue le programme Austria 1676 à Paris, église Saint-Merry, vendredi 11 novembre 2011 à 21h. Musique autrichienne du XVIIIè de Weischenberger et Lauffensteinner.

Miguel Yisrael, luth baroque

The CD “Hagen & Falckenhagen & Scheidler: The Court of Bayreuth” has been awarded with a Diapason d’Or in the September 2010 issue of the prestigious French magazine Diapason.